L’objet du mois de février : Le jean Levi’s

La vitrine « Objet du Mois » propulse chaque mois une marque sur le devant de la scène grâce à la mise en lumière d’un de ses produits emblématiques.

Étonnante et pédagogique, cette scénographie propose aux visiteurs de venir redécouvrir les objets de leur quotidien et de renouveler leur rapport à la contrefaçon. En présentant l’article phare d’une marque soumise à la reproduction des contrefacteurs, l’exposition est le fruit de cette volonté politique : favoriser la prise de conscience du grand public sur les méfaits de la contrefaçon.

Le Musée de la Contrefaçon présente sa sixième vitrine d’exposition dédiée à l’Objet du Mois, avec la volonté toujours présente de sensibiliser le public aux dangers de ce phénomène.

En février, le Musée de la Contrefaçon de l’Union des Fabricants (Unifab) met à l’honneur le modèle légendaire de la marque LEVI’S.

jhgc

Devenu l’élément clé de toutes nos garde-robes, le jean est indissociable de la marque LEVI STRAUSS & CO et de sa légende.

En pleine conquête de l’Ouest, les pionniers recherchaient des vêtements de travail solides et résistants à l’usure. Dès les années 1860, Levi Strauss leur proposa des vêtements en toile de tente extrêmement résistante… et dont les points de traction étaient renforcés par des rivets de cuivre.

Il a alors le réflexe de protéger son invention et, en 1873, il obtient le brevet sur ses jeans rivetés. Depuis, Levi Strauss & Co a poursuivi cette tradition et ses titres de propriété intellectuelle font partie de ceux qui ont le plus de valeur dans l’industrie textile. La société détient ainsi plus de 5000 marques déposées dans 181 pays à travers le monde.

Près d’un siècle et demi après sa création, le jean Levi’s est l’un des vêtements les plus portés, mais également le plus imité. Afin de rester unique et authentique, un certain nombre de signes distinctifs ont été adoptés pour que le consommateur ne s’y trompe pas.

Chaque année, la société LEVI STRAUSS & CO déploie des moyens considérables à la défense de ses marques et à la préservation de l’image qui fait son succès. De très nombreuses décisions judiciaires ont peu à peu récompensé ces efforts et ont ainsi défini la sphère de protection des marques.

DSCN4163

Advertisements