Rétrospective du packaging : le Musée de la Contrefaçon joue les prolongations

Le Musée de la Contrefaçon se félicite du succès de l’exposition temporaire « Ces emballages qui changent nos vies », hébergée dans ses murs depuis plus d’une année.

  Afin de satisfaire le grand enthousiasme du public et d’offrir à de nouveaux visiteurs la possibilité de découvrir les innovations apportées dans l’emballage au fil du temps et de l’histoire, cette rétrospective prolonge son séjour jusqu’au 24 mai inclus. Ludique, légère, tout en étant instructive, cette exposition produite par l’Institut français du Design met en lumière les innovations, les créations et les évolutions des emballages depuis les années 1940 jusqu’à nos jours. Elle s’articule autour de repères socio-culturels que nous partageons tous, afin de souligner le rôle joué par l’emballage dans nos modes de consommation et la façon dont il a influencé nos habitudes d’achat, facilité nos gestes et amélioré notre quotidien. Par exemple, les visiteurs apprendront au cours de la visite que depuis 1902, les salières Cérébos ont marqué le départ d’une consommation de sel plus modérée, grâce à leurs régulateurs de flux, que l’emballage berlingot a été inventé par un mari observant sa femme ou que le tétra pack, cette boîte en carton plastifié parfaitement étanche, existe depuis 1951… Autant d’innovations qui ont conduit au confort et dont nous ne pouvons plus nous passer aujourd’hui ! Ces innovations de rupture, qui résultent ou induisent des mutations de la société, ont une résonance particulière dans le cadre du musée de la Contrefaçon et du siège de l’Union des fabricants. Elles donnent en effet une belle illustration de ce que le droit de la propriété intellectuelle peut apporter comme amélioration au quotidien de chacun en protégeant l’innovation et la création.

Advertisements