Un nouvel œuf Fabergé au musée de la contrefaçon

7juin2017JMAC232.jpg

A l’occasion de la Journée Mondiale Anti-Contrefaçon le 7 juin 2017, la douane française a solennellement remis à Christian Peugeot, Président de l’Union des Fabricants, un œuf Fabergé. Daté de 1899, cet œuf est en réalité une contrefaçon saisie par la douane de Romans et destinée à enrichir la collection du Musée de la Contrefaçon.

Les services de la direction régionale des douanes de Lyon ont procédé à la saisie de 66 contrefaçons d’œufs Fabergé, d’une valeur estimée à près de 200 000 €.

 

En avril dernier, les douaniers de Romans contrôlent plusieurs colis expédiés en fret express, en provenance des Etats-Unis et à destination de Montélimar. Dans l’un des colis, ils découvrent 18 œufs en porcelaine semblant contrefaire la marque Fabergé. Consultée, la société confirme le caractère contrefaisant des articles.

 

Les douaniers poursuivent alors leur contrôle dans les locaux commerciaux du destinataire du colis et y découvrent 71 autres contrefaçons Fabergé, dont 48 œufs. Les contrefaçons étaient destinées à être revendues entre 200 et 600 euros pièce, sur Internet, à des collectionneurs via des sites de commerce en ligne.

 

 

En 2016, la douane française a saisi 9,24 millions de contrefaçons, un record historique.

 

Publicités