#STORIESMW #MUSEUMWEEK

Pour cette 4e journée de la Museum Week consacrée aux histoires et autres contes, nous vous racontons l’histoire (vraie !) d’une femme d’exception : Frederica Seton-Porter (V.1885 – 1954).

Frederica Seton-Porter est l’ancienne propriétaire de l’hôtel particulier entre 1926 et 1951, juste avant que celui-ci ne soit racheté par Gaston Louis Vuitton et qu’il ne devienne le Musée de la Contrefaçon !

 

 

Née à Philadelphie entre 1880-1890, Frederica Virginia Berwind (de son nom de naissance) est issue d’une famille ayant fait fortune dans les mines de charbon. Elle épouse en 1903 Charles L. 3rd Gilpin, et est alors considérée comme la plus belle femme des Etats-Unis ! De cette union naîtra un fils : Charles Berwind Gilpin.

Après son divorce, Frederica se remarie en 1911 à Henry Herman Harjes, qui n’est autre que le cofondateur de la célèbre banque Morgan Harjes & Co à Paris ! Ils auront ensemble trois fils : John Frederick, Henry Herman Jr et Charles Berwind Harjes et une fille, Hope, qui mourra d’un accident de cheval en 1923.

Son nouvel époux est un acteur clé de la Croix-Rouge américaine en France et le fondateur d’un service ambulancier américain. Comme lui, Frederica fait preuve d’une grande générosité pendant la première guerre mondiale ! Elle travaille comme infirmière bénévole à l’ambulance américaine à Neuilly, puis elle fonde son propre hôpital militaire en septembre 1914. Connu sous le nom de « La Cantine de la Malmaison », cet hôpital et foyer très apprécié des Poilus restera actif jusqu’à la fin de la guerre.

 

Le 28 mai 1922, c’est la consécration : Frederica est décorée de la Légion d’Honneur et de la Croix de guerre ! Le maréchal Pétain prononce un discours pour saluer son engagement sans faille auprès des soldats : « Tout le temps de la guerre, vos activités ont été inspirées par la résolution très noble et désintéressée de vous dévouer aux soldats français ».

Son époux meurt d’un accident de polo à Deauville en août 1926, alors qu’il est l’actionnaire majoritaire de la banque Morgan, Harjes & Co, filiale française de JP Morgan. C’est à cette époque que Frederica achète l’hôtel de la rue de la Faisanderie ; elle vit alors entre Paris et New-York.

Le 4 août 1936, elle se remarie avec M. Seton-Porter (1884-1853). En 1939, elle fonde depuis New-York « Le Paquet au Front », une organisation d’aide militaire aux soldats français, qui préfigure le Secours Français. Celui-ci est créé l’année suivante pour venir en aide aux veuves et orphelins de la guerre. Frederica Seton-Porter deviendra elle-même présidente du Secours Français !

Souhaitant retourner aux États-Unis, Frederica vend son hôtel à M. Gaston Louis Vuitton en 1951. Elle meurt en 1954 à Newport, Rhodes Island, soit un an après son dernier époux.

Publicités