Under Armour. Une marque tournée vers la persévérance et l’innovation

La vitrine « Objet du Mois » propulse chaque mois sur le devant de la scène un élément de la collection.

En mai, le musée met à l’honneur Under Armour.
ObjetDuMoisMai2018

Une marque tournée vers la persévérance et l’innovation

Under Armour est une marque de vêtements sportswear fondée en 1996 par Kevin Plank. Ancien footballeur américain de haut niveau, ce dernier était déjà sensibilisé à l’importance des performances techniques liées à l’équipement et a créé sa marque avec la volonté de la mettre au service des athlètes. Avec des produits toujours plus innovants, comme le t-shirt connecté ou la chaussure de course qui restitue l’énergie, elle se positionne à la pointe de l’équipement sportif.

Très implantée sur le continent nord américain, Under Armour est le deuxième plus grand sponsor aux Etats-Unis, juste derrière Nike. Elle est notamment présente dans les  domaines du basketball, du baseball, mais aussi du football américain.

Parmi les sportifs qui la représentent se trouvent aussi bien Dwayne « The Rock » Johnson, Andy Murray ou encore le judoka français et double champion olympique Teddy Riner. La marque a également créé des collections en hommage aux champions qui l’ont inspirée tels que l’icône des arts martiaux Bruce Lee ou le triple champion du monde de boxe Mohamed Ali.

Les produits Under Armour font l’objet de recherches avancées et de gros investissements, comme l’UA SpeedForm® ou le ColdGear®. La marque est donc très impliquée dans la protection de son identité, du design de ses produits et des technologies qu’elle développe… Ce qui ne l’empêche pas d’être copiée. Le modèle exposé au musée de la contrefaçon est l’UA Curry 4, sorti fin 2017, dont le nom fait référence au sportif américain Stephen Curry. Cette chaussure de basket légère et explosive est actuellement le modèle le plus populaire de la marque, donc le plus falsifié. L’une des dernières saisies a permis d’en intercepter 7 310 paires lors d’une descente dans un atelier de contrefaçon. Attention aux faux, donc, d’autant que les contrefacteurs copient aussi les emballages, ce qui rend l’identification plus difficile.