En Avril, le Musée de la Contrefaçon a choisi de présenter les produits de beauté M.A.C

20151019_171204

Issue de la collaboration en 1984 entre un maquilleur/photographe (Frank Toskan) et le propriétaire d’un salon de coiffure (Frank Angelo), Make Up Art Cosmetics plus connue sous le nom de M.A.C, est devenue une marque incontournable dans le monde du maquillage, qui intègre en 1998 le groupe américain Estée Lauder Companies. M.A.C est mondialement connue pour son professionnalisme et la touche artistique que ses produits apportent quotidiennement aux professionnels du monde du cinéma et de la photo et aux amateurs.

La contrefaçon: Rançon du succès
Le fléau de la contrefaçon est un phénomène qui touche également les produits de beauté. Ainsi le succès de M.A.C a entrainé en parallèle l’essor d’un marché de produits contrefaisants. Ceux-ci proviennent exclusivement d’Asie et sont vendus sur les marchés mondiaux. Par ailleurs, le développement des sites d’e-commerce et la multiplicité des réseaux sociaux accélèrent d’autant plus ce mouvement.
Beaucoup de ces produits de contrefaçon présentent un risque majeur de santé publique en raison de la dangerosité de certains composants utilisés. C’est pourquoi la vigilance est rigueur. En ce qui concerne les fausses trousses de pinceaux M.A.C, l’acétone est souvent utilisée pour accrocher les petites particules de similicuir entre elles pour en donner l’apparence du cuir.
La coopération régulière avec les autorités en charge de la protection de la propriété intellectuelle, la prévention et les formations permettent d’assurer la protection des consommateurs, et de lutter contre le pillage de savoir-faire et de protéger l’image de la marque.

 

vitrineOdM_avril_M.A.C.

Les contrefaçons vendues en lot
Le modèle présenté ici est un exemple concret de produit contrefaisant circulant sur les différents canaux de distribution (boutiques de cosmétiques non officielles, marchés, sites internet frauduleux et plateformes de e-commerce).
Pour attirer les victimes, les contrefacteurs n’hésitent pas à commercialiser les produits sous forme de lot que la marque ne produit pas, comme l’illustre cette trousse remplie de pinceaux estampillée M.A.C. De Plus, ils pratiquent également des tarifs assez élevés comme signe « d’authentification » du produit.
Il est à noter que les produits M.A.C authentiques sont principalement vendus à l’unité ou en petite quantité. Ceux-ci sont uniquement commercialisés dans les boutiques de la marque, dans ses comptoirs au sein des grands magasins ou dans les boutiques online de la marque.