En octobre 2015, peu après la rentrée des classes, le Musée de la Contrefaçon met en avant le fameux stylo BIC® Cristal®

 

bic_logo_2470

 

Né dans le contexte d’après-guerre et de la découverte des matériaux plastiques, le stylo BIC® Cristal® appartient à cette catégorie d’objets qui ont révolutionné le quotidien : simple, pratique, de qualité tout en étant peu coûteux, il s’est rapidement imposé face à la plume et l’encrier, pour devenir un objet iconique et incontournable.

Tout le monde possède, perd ou s’échange un stylo BIC® !

Exposé dans les collections de design des plus grands musées du monde, le stylo BIC® Cristal® est selon Umberto Eco « l’unique exemple du socialisme réalisé » qui « annule toute distinction sociale ».

odm_bic-vue-vitrine

Mais comme tout succès, le stylo BIC® Cristal® attire les convoitises. Bien que la marque soit déposée dans le monde entier, de nombreuses copies circulent principalement en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en Amérique du Sud. Majoritairement fabriquées en Asie, ces contrefaçons qui portent principalement sur les marques et sur la forme du stylo BIC® Cristal®, sont souvent de mauvaise qualité et profitent de sa célébrité et de son design si reconnaissable.

Afin de protéger son image de marque et ses intérêts économiques, le Groupe BIC, au travers de son équipe dédiée, lutte contre ces contrefaçons en coopérant notamment avec les autorités locales et répressives.

Publicités