Histoire de l’Union des Fabricants

Historique

En 1872, quelques industriels français, émus des imitations de leurs marques mises en vente à l’étranger, décidèrent de créer une Association destinée à les protéger et fondèrent l’Union des Fabricants pour la protection internationale de la propriété industrielle et artistique. A l’initiative de fabricants de produits pharmaceutiques la « Charte de l’Union des Fabricants » fut donc signée.

L’Association rencontra de tels succès dans ses initiatives d’ordre législatif que, dès 1877, un décret signé du Maréchal de Mac-Mahon la reconnaissait comme étant d’Utilité Publique.

L’Union des Fabricants œuvra considérablement pour la protection internationale et fut donc de tous les traités majeurs. Elle participa ainsi à l’élaboration de la Convention d’Union de Paris pour la protection de la propriété industrielle (1883) puis à l’Arrangement de Madrid concernant l’enregistrement international des marques de fabrique ou de commerce (1891).
Encouragée par ces succès, l’Union des Fabricants intervint dans l’élaboration de nombreux traités bilatéraux visant à renforcer la protection de la propriété industrielle entre la France, l’Autriche, le Portugal, les États Unis, la Grèce, le Pérou, la Russie…

En France elle participa à la création de l’Office National des Marques de Fabrique et des Brevets d’Invention en 1901 et recommanda l’établissement du premier registre des marques qui servit ensuite de base à l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI, créé en 1951).

De nombreuses personnalités se sont succédé à la Présidence de l’Union des Fabricants depuis sa création. Pour les connaitre, consultez la liste des présidents.

Actuellement, M. Christian Peugeot assure les fonctions de Président de l’association.